Aug 30, 2009

life is fresh!

c'est difficile de parler d'une émotion. pour moi, et pour beaucoup j'imagine, c'est encore plus difficile de l'écrire. c'est difficile parce que les emotions, c'est très personnel. comment comprendre vraiment les émotions de quelqu'un d'autre, si particulier, si particulières?

il y a peu d'artistes qui me touchent autant que keith haring. s'il y en a, c'est sûrement dans la musique, j'y puise de plus en plus des émotions très différentes et une énergie incroyable.





keith haring, je l'aime depuis des années. peut être 15 ans, quand j'ai du le découvrir alors que j'étais encore adolescente. à l'époque, j'ai craqué pour son pep's, ses couleurs, ses formes simples, et ses messages positifs. j'avais des cartes postales, des posters, qui m'ont suivis dans presque tous mes appartements d'étudiante jusqu'à être tout cornés et salis.




puis avec les années, j'ai découvert d'autres oeuvres, plus sombres, j'en ai appris plus sur sa vie, sa maladie, le SIDA, comment cela avait influencé son travail, et j'ai un peu plus découvert son histoire, sa générosité, son énérgie, sa volonté de recouvrir les murs de son empreinte tout en offrant plein de couleurs, de sourires et de bonne humeur, aux enfants (notamment dans les nombreux hôtipaux où il a peint), aux passants, à tout le monde.





ce week end, je suis allée voir l'expo que la ville de Mons lui consacre jusqu'au 13 septembre. l'expo qui aurait pu être un peu plus détaillée, englobe pourtant beaucoup d'aspects de la vie et de l'art de keith haring, assez je pense pour avoir une idée de sa diversité.

keith haring, je t'aime pour tout ça et pour ça aussi:
- tu m'énergises, tu me réconfortes, tu me fais sourire et pleurer
- tes lignes simples, le fait que tu n'effaces rien, que ton trait soit si sûr
- ta clairvoyance, ton realisme empreint d'enfance et d'innocence
- tes messages contre le racisme, la violence, le crack, le SIDA, les maux de ta génération qui sont encore ceux de la mienne
- ton air timide, et malgrè tout, ta proximité avec les autres, le partage dans ton travail (dans le docu de l'expo, j'ai été impressionée par la grande fresque que tu as realisée à chicago sur plus d'un kilomètre et où tu as invité plus de 500 étudiants en art à la compléter avec leur style personnel. c'était incroyable)
- les dessins si colorés de mon adolescence
- tes dessins dans le metro new yorkais
- ta fraîcheur
- tes influences - l'art tribal, l'art contemporain, le street art, etc.
- l'amour et l'empathie que je ressens à ton contact




keith, à chaque fois que je vois un de tes dessins, j'ai envie de te prendre dans mes bras, pour te dire merci :-)

2 comments:

  1. C'est marrant, j'ai une copine qui y est allée aussi, vous avez du vous croiser!

    ReplyDelete

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...